Les Lierres

La
musique

Claude & Sarah

Joueur de cartes invétéré et charmeur devant l’éternel, Claude chante la sérénade à Sarah, sa psychologue. Ranimant sa gloire passée de ténor.

La ronde
de Claude

Claude évoque avec délicatesse la beauté de la voix humaine, la vie et l’éclat de la jeunesse. Ranimant sa passion pour les femmes et l’opéra, il chante la sérénade à sa psychologue, Sarah, qui ne lâche jamais la main de Claude et l’écoute avec intensité.

Ses souvenirs et sa connaissance passionnée de l’opéra sont si précis…

« Il suffit qu’une personne chante pour qu’elle laisse sortir son âme. »

Pourtant, Claude ne sait pas du tout en quelle année nous sommes. Il n’arrive pas à concevoir qu’il a dépassé 80 ans depuis quinze ans et ne reconnaît plus sa femme sur les photos que lui tend Sarah. Lui qui n’était pas ténor mais expert-comptable a tout oublié.

Mais Claude est heureux, grâce à cette musique magnifique qui tourne pour toujours dans sa tête d’humaniste doux et grâce à Sarah qui l’accompagne et le rassure.

« Tu connais Jarnac ? »​

Sarah,
psychologue

Psychologue clinicienne, Sarah intervient depuis treize ans en maison de retraite. Fil rouge dans la vie des résidents, c’est elle qu’ils rencontrent avec leurs proches le tout premier jour, celui de leur installation dans l’établissement. Sarah les aide ainsi à aborder le plus sereinement possible ce dernier chapitre de leur vie qui commence. Et auprès de leurs proches, qui vivent souvent avec difficulté cette entrée en maison de retraite, elle rassure, déculpabilise, explique.

Sarah sera à l’écoute des résidents tout au long de leur séjour, pour apaiser ceux qui présentent des troubles du comportement et écouter tous les autres qui ont besoin de se confier. Sarah sera là « jusqu’au dernier jour, pour qu’ils puissent partir dignement, dans le confort et le respect ».

Un métier éprouvant, bien sûr, mais très enrichissant aussi, où l’on crée des liens forts. Un point important pour Sarah, qui trouve que la relation résident-soignant est beaucoup plus riche qu’on la dépeint souvent. C’est d’ailleurs pour Claude que Sarah a accepté de participer au projet « C’est la Vie ! » :

« C’est un résident pour qui j’ai beaucoup d’affection, ça me faisait plaisir de vivre cette expérience avec lui ».

77 % des personnes accueillies ont besoin d’aide pour se repérer dans le temps et l’espace.*

La maladie d’Alzheimer est la première cause d’entrée en établissement. Les professionnels ont, de ce fait, développé des approches non médicamenteuses : espace Snoezelen, Reminiscence, balnéothérapie, méthode Montessori, art-thérapie, musicothérapie, etc.

*Source : étude Drees 2015, Infographie : L'hébergement des personnes âgées en établissement - Les chiffres clés. Actualisation 2019.

98 % des EHPAD proposent des activités destinées spécifiquement aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Les établissements développent des programmes de soins, de bien-être, autour d’activités thérapeutiques et relationnelles, fonctionnelles, ludiques et culturelles.*

*Source : La Lettre de l’observatoire de la Fondation Médéric Alzheimer, n° 42, juin 2016.

Les métiers
du grand âge

Un collectif qui regroupe EHPAD, résidences services seniors et services à domicile du secteur privé et associatif. Il représente les professionnels et les métiers du secteur.

Qui sommes-nous ?