Parc de Montfort

Marguerite fait du cinéma

Marguerite & Martine

En plein casting, Marguerite se demande si elle va devenir une vedette de cinéma, comme Michèle Morgan. Une aventure dans le monde merveilleux et farfelu de Marguerite, sous le regard chaleureux de Martine, son aide-soignante.

J’aime pas
le noir & blanc

C’est l’histoire d’un casting rocambolesque au cours duquel Marguerite se demande si elle va devenir une vedette et répète à tous vents « Je suis Michèle Morgan ». Détective, vamp mystérieuse, atmosphère expressionniste… C’est un fantasme de cinéma en noir et blanc.

Retour à la réalité : Marguerite préfère la couleur et l’affirme haut et fort ! Sourire malicieux aux lèvres, elle évoque ses beaux cheveux blonds de star de cinéma. Pourtant, ils sont tout blancs, ses cheveux, et ça, elle le sait très bien.

« Alors on est rajeuni
de vingt ans…
mais pas plus ? »

Toute une aventure dans l’univers de Marguerite, sous le regard affectueux de Martine, qui la suit dans tous ses délires et lui tient le bras quand elle perd l’équilibre. Et qui, quand elle peut en placer une, entre deux facéties de sa vieille complice, clame haut et fort son amour des anciens.

« Dites, je ne suis pas vieille ! »​

Martine,
aide-soignante

Martine travaille comme aide-soignante au Parc de Montfort. « Difficile de résumer mon métier en quelques mots », nous répond cette femme qui porte chaque jour plusieurs casquettes : prendre soin des résidents, les assister dans leurs activités quotidiennes, entretenir leur environnement, le matériel de soin, aider les infirmier(ère)s… Le tout exige un savant mélange de savoir-faire médical et de compétences relationnelles :

« le plus important c’est la communication. »

Car Martine, comme tous les aides-soignants, joue un rôle très important dans son établissement. C’est elle qui prend le pouls des résidents (au propre comme au figuré), elle vers qui se tournent les familles quand elles ont besoin de nouvelles, et encore elle qui peut alerter le personnel médical ou sa direction si nécessaire.

Un travail aussi enrichissant qu’exigeant. Voilà vingt-neuf ans que Martine s’occupe des personnes âgées. Elle aimerait bien d’ailleurs que son témoignage provoque de nouvelles vocations, « notamment chez les plus jeunes ». Elle aimerait aussi qu’il encourage les gens à « faire plus attention aux personnes âgées. Elles en ont besoin ».

80 % des EHPAD proposent des interventions de coiffure et de soins esthétiques.*

Depuis dix ans, salons de beauté, de coiffure, de manucure se sont multipliés en EHPAD pour le plus grand plaisir des personnes accueillies.

* Source : Uni Santé Prévoyance, 2019.

Près de 60 % des EHPAD ont un jardin utilisé pour des activités à vocation thérapeutique.*

La plupart des EHPAD privés en France dispose d’un parc ou d’un jardin permettant de multiples activités extérieures.

*Source : La Lettre de l’observatoire de la Fondation Médéric Alzheimer, n° 42, juin 2016.

Les métiers
du grand âge

Un collectif qui regroupe EHPAD, résidences services seniors et services à domicile du secteur privé et associatif. Il représente les professionnels et les métiers du secteur.

Qui sommes-nous ?